Comment réaliser un carnet de voyage

Ce petit tutoriel vous permettra de vous présenter quelques pistes afin de réaliser un carnet de voyage pour transcrire des souvenirs durables.

Comment faire un carnet de voyage quand l'on n'est pas un professionnel et que le temps est forcément limité (surtout si on est en plus accompagné par ses enfants...), comment faire un carnet de voyage? ?  Cet aide mémoire a pour but de


 

Le carnet de voyage est une association de :

  • graphismes,

  • textes

  • et du carnet en tant qu'objet.

 

L'objectif de ce tutorial est de montrer que cela nécessite : 

  • la mise en page, souvent oubliée, 

  • l'écriture, le dessin 

  • et la réalisation de carnet lui même (couverture,etc).
     

 

Pour cela, reprenons le principe du « haïku ». 

Un haïku est un court poème japonais qui doit faire éprouver une ou des sensations (saison, moment, couleur, goût, toucher, odeur, etc). 

   "Une perle d’eau 
   se balance au gré du vent
   sur fil d’araignée 
   majestueuse harmonie
   dans la brume matinale"

 

le principe du haïku : 3 vers qui doivent rappeler une sensation ou une saison

L'objectif est de reprendre cette idée pour traduire dans son carnet de voyage une sensation, un moment et non juste un documentaire. Le dessin est un vecteur évident mais il peut être largement mis en valeur par la mise en page et un texte à côté qui vient compléter les sensations visuelles. Ainsi, il s'agit de faire éprouver au lecteur un moment précis du voyage le plus complet possible.

De façon plus large, ce type de carnet implique une observation poussée et un interprétation personnelle d'un voyage. Il pousse donc au ressenti et à la contemplation juste. A quoi sert un carnet de voyage : est ce que j'ai finalement pris le temps de m'imprégner de ce je traverse ?

 

Un carnet de voyage est un double acte d'observation et d'interprétation.

 

Technique Générale Carnet de Voyages

 

Une seule règle : pas de règles !

 

Il y a cependant 2 choix classiques

  • Carnet sur le vif (tout est fait sur place)

  • ou bien à posteriori : un premier carnet pour recueillir la matière première est créé puis un carnet définitif sera réalisé après le voyage.

L'intérêt du carnet de voyage c'est d'associer un texte et un dessin/ photo.

Le dessin privilégie à outrance la vue, le texte rétablit un certain équilibre.

Objectif : rendre vivant un voyage, exprimer les sensations grâce à ce complément texte / dessin / photo.

  • Constituer de la matière première (Essence même du carnet de voyage)

    • texte : carnet de prise de note tous les soirs

    • photos, tous les tickets, prospectus publicitaires, photos de rues de gens, etc.

    • Si possible croquis sur place

    • coller, griffonner, etc.

  • Carnet de voyage - quadruple travail :

    • la mise en page, souvent oubliée,

    • l'écriture,

    • le dessin

    • la réalisation de carnet lui même (couverture,etc)

 

Sur place : première étape - observer

  • Que voyez vous / sentez vous ? (vue, ouïe, toucher, odeur).

  • Décrire ces sensations / sentiments suivant ces différents sens

    • exemple : une sensation de chaleur,le bruit des cigales, l'odeur de la pinède

    • Les souvenirs visuels s'enrichissent et deviennent alors d'une richesse incroyable

  • Avant de dessiner :

    • Où est la ligne d'horizon ?

    • Où sont les lignes directrices ? (routes, bâtiments, paysages, etc.)

    • Où sont les couleurs / valeurs claires ? Où sont les couleurs / valeurs sombres ?

    • Quel est le premier / second / troisième plan ?

Sur Place : Deuxième étape - Dessiner, écrire

Mise en page : imaginer un dessin en choisissant une mise en page et une mini charte graphique

    • place du texte

    • place du dessin (ne pas forcément prendre toute la page sauf effet voulu)

Imaginer un dessin en choisissant une mise en page et une mini charte graphique à reproduire sur les pages. Le but est de donner une certaine homogénéité au carnet.

    • place du texte

    • place du dessin (ne pas prendre toute la page sauf effet voulu) + croquis

Ecrire : se laisser aller, gribouiller, écrire beaucoup.

Pour le dessin, utiliser la règle de 3x 3 (3 plans , 3 valeurs, 3 couleurs).

Prendre des photos,

Collecter les prospectus, journaux, tickets, etc.

 

Le soir : Compléter

 

Passer la couleur si elle n'est pas finie

Finir les dessins

Relire les textes, les compléter

Au retour : finaliser

Pour les carnets réalisés entièrement sur place : finaliser la couverture et la reliure.

Pour les carnets réalisés à posteriori : ils permettent de tirer parti des éléments recueillis et surtout, de la mettre en forme

  • Choix du thème, établissement d'un scénario

  • Choix d'une charte graphique (la mise en page, choix de l'écriture, du titre, de la couverture)

  • Reprise de l'écriture (correction, simplification, mise en valeur)

  • Finalisation du dessin (grâce aux photos prises sur place)

  • Ajout des compléments (photos, prospectus, journaux, ticket,etc.)

  • la réalisation de carnet lui même (couverture,etc)

  • c'est un projet en soi : les possibilités sont infinies !

 

 

Quelques points particuliers

Le carnet de voyage, un objet à part entière

N'importe quoi fait un carnet de voyage : cahier recyclé, carnet fait main

  • Attention si dessin poussé ou aquarelle : le papier doit être de qualité : au moins 200g/m2. Pour éviter que le papier gondole avec l'eau : 300g/m2

  • Pour le fabriquer

    • papier dessin (les découper à la taille qui vous convient. Penser au transport...)

    • carton épais pour la couverture + feuilles de couleurs, tissus pour l'habillage

    • règle plate métallique 50cm

    • cutter et ciseaux

    • colle blanche pour le cartonnage

    • pinceau plat pour la colle

  • Reliure

Le Matériel

  • De quoi dessiner :

    • le carnet de voyage

    • Crayon à mine dure pour les esquisses

    • Crayon HB / 2B

    • Feutres indélébiles pour passer de l'aquarelle

  • De quoi avoir de la couleur ou peindre

    • crayons de couleur ou boite d'aquarelle

    • pinceaux. Une astuce : les pinceaux à réservoir

  • Divers

    • récipient d'eau, gomme, taille crayon

    • siège

La règle de 3 x 3

  • 3 plans (premier plan, second plan, troisième plan)

  • 3 valeurs (clair, tons moyens, tons foncés)

  • 3 couleurs (et les superposer). Plutôt que d'avoir une seule couche de couleur, essayer de les superposer pour arriver au mélange directement sur la feuille. Cela donne plus de profondeur

C'est bien sûr à prendre comme aide mémoire et non comme une règle stricte...

L'observation

  • Où est la ligne d'horizon ?

  • Où sont les lignes directrices ? (routes, bâtiments, paysages, etc.)

  • Où sont les couleurs / valeurs claires ? Où sont les couleurs / valeurs sombres ?

  • Quel est le premier / second / troisième plan

 

 

Dessin

Note 1 : Le dessin est un art à part entière : de nombreux cours existent. Les règles ci-dessous servent de repère et pense-bête sur le terrain. Elles ne remplacent pas un cours en bonne et due forme.

Note 2 : vous voulez progressez ? Dessinez, dessinez, dessinez, c'est tout...

Cadrage

  • Se déplacer pour chercher des angles (marcher, s'accroupir, etc.)

  • Utiliser les règles de la photographie (avec les lignes des tiers). Ne pas mettre le sujet principal au centre mais plutôt sur les intersection des lignes découpant l'image en tiers

  • Faire 3 plans : premier / second / troisième plan

Les valeurs

  • Au moins 3 valeurs sur un croquis : clair, moyen et foncé

  • chercher la valeur la plus sombre et la plus lumineuse. Entre ces 2 valeurs s'organise la hiérarchie des valeurs..

  • Un astuce : fermer un œil et plissez l'autre. Le flou vous aidera à percevoir les masses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les couleurs

  • Essayer de superposer 3 valeurs de couleur pour avoir de la profondeur

  • théoriquement on finit par les ombres mais il peut être utile de commencer par les ombres car cela permet de donner du modelé

    • Les ombres ne sont pas noires ou grises : regardez bien.

    • Essayer de faire des gris « riches » en mélangeant les couleurs

  • les couleurs chaudes « rapprochent » l'objet

  • les couleurs froides « l'éloignent »

  • pour l'aquarelle, commencer par les couleurs claires et finir par les foncées

 

La perspective

  • Trouver la ligne d'horizon

  • Choisissez vos points de fuite

  • Commencez les premiers croquis avec un point de fuite puis passez à 2 ou 3.

 

 

 

© 2019 by  Philippe Garaude

SATC

6 Av St François de Sales, 74200 Thonon les bains

  • Facebook Social Icon
  • Pinterest Social Icon