Histoire de la Peinture : La préhistoire

La préhistoire : 

 

Le Paléolithique

 

Les premières manifestations de l'art préhistorique datent de la fin du paléolithique moyen (-300 000 à -30 000 ans) mais c’est à la période suivante, le paléolithique supérieur, que l’on en retrouve le plus (-30 000 à -12 000 ans). Les premières manifestations de l'art sont inspirées par des préoccupations utilitaires et techniques (nourriture, chasse, pêche).

Tous n’étaient pas forcémen capables d’en réaliser et ces artistes devaient probablement jouir d’une sorte d’admiration de la part de leurs semblables.

Les plus anciennes peintures du monde se trouvent en Europe (grotte El Castillo en Espagne et grotte Chauvet en France) et en Asie (grotte indonésienne sur l'île de Sulawesi, à l'est de Bornéo).

 

 

 

Dans la grotte espagnole, on trouve la représentation de disques rouges (datant de 40 800 ans) ; en France, il s’agit de chevaux représentés il y a 38 800 ans, tandis qu’en Indonésie, on parle de mains humaines en négatif peintes il y a au moins 40 000 ans. Cela dit, il peut être délicat de dater avec précision ces créations.

 

 

 

 

 

On parle alors de peinture pariétale ou rupestre. L’art pariétal désigne l'ensemble des œuvres d'art au sens large réalisées par la main de l’homme sur des parois de grottes. Les dessins pouvaient être gravés sur les parois avec des outils de type silex et les peintures étaient faites avec les doigts ou, déjà, avec les poils des animaux chassés. La technique du crachis pouvait également être utilisée pour projeter la peinture autour d'un objet utilisé comme pochoir, comme dans le cas de la grotte indonésienne. Les peintures étaient à base de charbon de bois, de végétaux ou de minéraux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                     

 

 

 

 

 

Néolithique

 

L’ère paléolithique se termine il y a 12 000 ans et laisse place au mésolithique (période de transition allant de -10 000 à -7 500 avant notre ère) puis au néolithique (dont la fin se situe vers 3 500 ans avant notre ère). A la fin de la période glaciaire, les hommes adoptèrent l’agriculture et l’élevage et ils étaient donc alors principalement sédentaires. L’outillage en pierre polie, l’architecture ou la poterie se développèrent, tout comme l’art rupestre qui comprend aussi toutes les créations faites sur des rochers, en extérieur.

Avec le temps qui passe et les conditions météorologiques, seules les gravures ont véritablement résisté, surtout dans certaines parties du globe. Cet art existait déjà à l’époque paléolithique mais se développa essentiellement durant le néolithique. On utilisa également de nouveaux supports avec la décoration de poteries ou d’édifices.

 

La préhistoire prend fin avec la naissance de l'écriture, vers 3 500 ans avant notre ère. Cela dit, l’écriture n'apparut pas partout au même moment certaines civilisations préférant la tradition orale ; la datation reste donc délicate.

Grotte de Lascaux, France. Entre 18 000 et 15 000 ans avant notre ère.

Disques rouges, -40800 ans, g

rotte El Castillo en Espagne

Grotte indonésienne, ile de Sulawesi à l'est de Bornéo

Grotte Cosquer France, Cheval pansu peint en noir (-18500 ans)

Grottre El castillo Espagne, Mains en négatifs

Grotte Chauvet, France. Chevaux et rhinocéros

© 2019 by  Philippe Garaude

SATC

6 Av St François de Sales, 74200 Thonon les bains

  • Facebook Social Icon
  • Pinterest Social Icon